​L'identité personnelle qui peut sembler être une notion simple et évidente se révèle à l'analyse un phénomène complexe et multidimensionnel. Cette construction apparaît bien comme un processus dynamique, marqué par des ruptures et des crises, inachevé et toujours repris.